Mathilde Bouychou  

Tel: 06 64 37 65 62  

mbouychou.psychologue@gmail.com  

 

Toute reproduction interdite sans l'autorisation de l'auteur  

La consultation d'accompagnement périnatal

Le psychologue spécialisé en périnatalité a une activité préventive et de soutien psychologique et psychothérapeutique durant la période périnatale.

Il repère le plus tôt possible les difficultés psychologiques survenant dès le souhait de conception, avant et au cours de la grossesse, au moment de l’accouchement et dans le post-partum afin de prévenir les troubles précoces de la relation mère-enfant véritable enjeux de santé public.

Cette consultation d'accompagnement périnatal s’adresse aux futurs parents et aux jeunes parents pouvant rencontrer tout type de questions et de difficultés dans leur devenir ou non devenir parents. 

Les entretiens ont lieu en face à face et durent environ 45 minutes. La mère et le père peuvent venir seuls, en couple ou avec leur bébé. Dans certaine situation, la fratrie peut également participer aux entretiens.

 

Plusieurs situations peuvent amener à une consultation d'accompagnement périnatal:

 

  • Quand l’enfant ne vient pas: difficulté d'être enceinte, fausse couche, échec de PMA (Procréation médicalement assistée). C’est une souffrance pour la mère, le père qui ne voient pas leur désir d’enfant se réaliser. Ils vivent la perte, la déception, l’espoir, la colère, la révolte, la tristesse, la solitude. Le rôle du psychologue est de les aider à reconnaître leurs émotions intenses, à les accepter pour pouvoir traverser cette épreuve au lieu de la subir.

 

  • L'aide médicale à la procréation (PMA): les techniques de procréations assistées sont particulièrement intrusives tant au niveau du corps qu'au niveau du couple et de son intimité. L'évolution de ces techniques médicales permettent aujourd'hui une plus grande prise en charge des situations d'infertilité. La PMA se développe et les personnes y ayant recours sont de plus en plus nombreuses. L'ensemble de ces situations engendrent des processus psychologiques spécifiques nécessitant parfois d'être accompagnés et soutenus. L’ascenseur émotionnel vécu par les personnes en parcours de PMA peut être particulièrement fatiguant et éprouvant, d'où la nécessité d'un accompagnement spécifique pour ces parcours particulièrement difficiles et douloureux.

  • La grossesse: une femme enceinte rêve de son bébé mais aussi de son futur rôle de mère. Elle s’y prépare, elle s’organise, prévoit le quotidien du bébé, prépare matériellement la venue du bébé. La grossesse est aussi un moment où la mère en devenir  se trouve particulièrement vulnérable, ses défenses psychiques étant amoindries. Elle peut ressentir différentes émotions, des doutes, des inquiétudes, autour du bébé qu’elle porte, du bébé qu’elle imagine et aussi de la mère qu’elle sera, du père, de sa famille. C’est un remaniement psychique qui fragiliser mais aussi qui prépare la femme à sa nouvelle vie de mère. Les hommes également vivent tout ces bouleversements et ce remaniement psychique suscités par l'arrivée d'un enfant. Ils peuvent se sentir fragilisés durant cette période et avoir eux aussi besoin d'être soutenus.

  • La naissance: l’accouchement représente une expérience unique pour la femme et peut susciter des sentiments à la fois de vide, de perte, de division, de rupture, de solitude, mais aussi de soulagement, de satisfactions, de délivrance, de joie. Vivre ces sentiments et leur contradiction n'est pas toujours facile. Ceux-ci peuvent être renforcés, quand les parents vivent une naissance traumatisante comme une naissance prématurée, une complication à la naissance, un accouchement difficile, tout le processus de la grossesse est brutalement interrompu. La mère est privée des fantasmes et des rêveries sur l’enfant qu’elle portait en elle. Un accouchement peut être traumatisant pour la mère lorsque celle-ci est soumise à une instrumentalisation de son corps (césarienne, réanimation, etc.) qui la relègue dans une position totalement passive. C’est alors un vécu d’arrachement qui peut provoquer une blessure narcissique accompagnée d’intenses sentiments de culpabilité.

  • La relation précoce parent-bébé: quand l’enfant naît, la mère et le père rencontrent leur bébé et commencent à construire une nouvelle relation avec lui. Les premiers liens avec leur enfant peuvent parfois être perturbés lorsque la grossesse a été difficile, lors d'une histoire familiale douloureuse, d'un problème au sein du couple, d'un accouchement difficile ou traumatique... Les conditions de la grossesse et de la naissance peuvent donc venir perturber la rencontre entre les parents et leur enfant. Rencontre qui peut donc prendre du temps.

"Le processus mental individuel du devenir parent correspond à une longue évolution en pelure d’oignon traversant l’enfance, l’adolescence et l’âge adulte"

Sylvain Missonnier